Nos histoires à succès

Des championnats suisses aux championnats du monde des métiers, la branche automobile fait toujours bonne figure dans les concours nationaux et internationaux. Nos «Champions» sont aussi une figure de proue et contribuent à la conscience de soi de toute la branche.


20 octobre 2017 metiersauto.ch – Record : l’équipe suisse remporte onze médailles d’or, six médailles d’argent et trois médailles de bronze aux WorldSkills d’Abou Dabi et se hisse à la deuxième place du classement des nations en tant que meilleur pays européen, et de loin. Bien que le mécatronicien d’automobiles Riet Bulfoni n’ait remporté aucune médaille, il a toutefois glané de précieuses expériences.


Concentration maximale : malgré des performances mitigées lors des WorldSkills 2017 à Abou Dabi, Riet Bulfoni a délivré une image magnifique des métiers de l’automobile dans le monde entier.
 
tki. « La concurrence s’est continuellement renforcée aux WorldSkills ces dernières années, de plus en plus de pays, notamment d’Asie et d’Amérique du Sud, préparant leurs jeunes professionnels de manière très spécifique aux exigences des WorldSkills sur plusieurs années », tel est le regard rétrospectif que les responsables de SwissSkills portent sur les WorldSkills, qui se sont achevés à Abou Dabi jeudi dernier. 
 
« La meilleure carte de visite pour la Suisse #FormationProfessionnelle»
La joie résultant de la présence réussie au concours des nations est toutefois immense : de jeunes professionnels suisses n’avaient encore jamais remporté autant de médailles à un championnat du monde, onze au total. Un résultat que le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann apprécie à sa juste valeur : « Félicitations @SwissSkills pour un résultat remarquable. La meilleure carte de visite pour la Suisse #FormationProfessionnelle. Well done ! », a twitté le ministre de l’économie.
 
Un diplôme en poche
Riet Bulfoni, qui faisait partie de la délégation en qualité de mécatronicien d’automobiles, n’a certes pas été en mesure de s’arroger de médaille, mais il a acquis de nombreuses nouvelles connaissances et expériences dans son sac à dos professionnel. « Et il peut ramener un diplôme chez lui, ce qui ressemble au moins un peu à une médaille », déclare Olivier Maeder, responsable de la formation professionnelle à l’UPSA, de bonne humeur entre la cérémonie de clôture et l’arrivée à l’aéroport.
 
Aux côtés de Riet
Christine Davatz, la cheffe de la délégation, se joint aux louanges : « Je suis incroyablement fière de toute notre équipe. Nos jeunes participantes et participants ainsi que leurs expertes et experts ont assuré la meilleure publicité pour notre système de formation, mais aussi plus généralement pour les performances de la Suisse comme place économique. » Outre l’UPSA, Flavio Helfenstein, champion du monde des mécatroniciens d’automobiles 2011, était lui aussi présent à Abou Dabi en tant qu’expert et pour soutenir mentalement ses compatriotes.
 
Der Reisebericht ist online!
Articles détaillés et résumé dans AUTOINSIDE 11, à paraître le 3 novembre 2017 et sur Autoberufe - metiersauto - professioneauto.

 


6 septembre 2016 upsa-agvs.ch – Les championnats suisses des métiers pour les mécatroniciens d’automobiles ont eu lieu à l’UPSA, à Berne, ce week-end. C’est Janik Leuenberger (20 ans), originaire de Madiswil (BE), qui a remporté cette compétition de deux jours. La deuxième place est revenue à Riet Bulfoni (21 ans), de Scuol (GR), et la troisième à Dimitri Nicole (20 ans), de St-Martin (FR). L’un d’eux aura la chance de participer aux WorldSkills 2017 à Abu Dhabi.

Douze jeunes et talentueux mécatroniciens d’automobiles se sont affrontés lors de la grande finale qui s’est déroulée les 2 et 3 septembre 2016 à la Mobilcity de Berne. Ils auraient tous mérité de remporter la victoire, car tous ont achevé leur apprentissage avec les meilleures notes et tous s’étaient qualifiés en tête des 38 concurrents lors des épreuves éliminatoires exigeantes organisées début juillet. Mais il n’y a que 3 places sur le podium !



Les trois premiers : Janik Leuenberger, Riet Bulfoni, Dimitri Nicole.

Identifier et corriger les erreurs
Au total, 18 experts et fonctionnaires de l’UPSA ont entouré les championnats suisses des métiers pour les mécatroniciens d’automobiles. Chaque candidat a dû démontrer son savoir-faire à six postes de 90 minutes chacun (trois le premier jour et trois le deuxième). Des véhicules et composants de différents types de marque et construction avaient été spécialement préparés pour l’occasion. Il s’agissait d’identifier et corriger les erreurs et de mesurer et monter les composants.

Résister à la pression
Cette pleine concentration, trois fois par jour pendant 90 minutes, représente un grand stress pour ces jeunes. Cela ne suffit toutefois pas pour réussir aux WorldSkills. C’est pourquoi les postes avaient été aménagés de manière à ce que les compétiteurs n’aient presque pas le temps de terminer leurs tâches. « Nous voulions leur montrer qu’il leur fallait résister à la pression, rester calmes et gagner le plus de points possible », explique le directeur technique Flavio Helfenstein, qui a lui-même été champion suisse puis champion du monde. « Car le savoir-faire technique seul ne suffit pas pour remporter les WorldSkills, il faut également avoir un mental fort. »

OK
Les experts ont reçu un petit cadeau après le travail.

« L’or était la seule progression possible »
Bien qu’il ait tout juste 20 ans, Janik Leuenberger est resté décontracté lors de la remise des médailles. « Je suis bien sûr très heureux d’avoir remporté la victoire, mais après la médaille d’argent aux SwissSkills 2014, l’or était la seule progression possible », a déclaré le jeune homme lors de son interview. Le nouveau champion suisse n’aura pas le temps de s’ennuyer. Il doit encore passer l’examen de diagnosticien d’automobiles avant de partir en Autriche en octobre avec ses deux collègues champions Bulfoni et Nicole pour la Coupe des 5 Nations.


 


Epreuves éliminatoires des championnats suisses des métiers 2016

Le 4 juillet 2016 agvs-upsa.ch – Samedi dernier, les épreuves éliminatoires des championnats suisses des métiers 2016 se sont déroulées à la Mobilcity. Sur cinq postes exigeants, 37 jeunes mécatroniciens et une mécatronicienne d’automobile se sont livré un combat sans relâche pour les douze places de finalistes.

Nombreux sont les jeunes professionnels qui ont déjà passé leur examen de fin d’apprentissage. Pourtant, les cinq épreuves qu’ils ont dû accomplir à la Mobilcity de Berne lors des éliminatoires des SwissSkills n’avaient rien à voir avec l’EFA. La difficulté ne concernait pas les trois postes pratiques, où il fallait entre autres monter ensemble une transmission ou trouver les erreurs d’un modèle Can-Bus, mais plutôt les deux parties théoriques.

Dans la première épreuve théorique, les candidats disposaient de 12 minutes pour répondre à 12 questions sur un sujet leur étant totalement inconnu, en s’aidant de l’Internet. Cet exercice avait pour but d’observer comment les jeunes gens travaillent et réagissent en situation de stress. Certains n’ont pas eu assez de temps. Aleksandar Metlar d’Inwil (LU) : « J’ai uniquement réussi à répondre à 9 questions, et je ne sais pas si mes réponses sont bonnes. »

Le deuxième poste théorique consistait en un entretien personnel avec les experts. Le but était de cerner la personnalité des candidates et candidats SwissSkills, et de savoir s’ils ont assez de volonté et le mental qu’il faut pour gagner. Selon l’expert Flavio Helfenstein, qui a lui-même remporté un jour les SwissSkills et est devenu WorldSkills-Champion par la suite, cette épreuve est la plus importante : « Cet entretien nous permet de voir ceux qui ont vraiment les tripes pour représenter la Suisse aux championnats du monde, car au final, c’est bien le but visé. »

Dans un premier temps toutefois, les finalistes devront s’affirmer lors des SwissSkills, qui se tiendront les 2 et 3 septembre, toujours à la Mobilcity à Berne. Les trois meilleurs se rendront ensuite en Autriche en novembre pour la Coupe des 5 Nations, lors de laquelle seront désignés les participants aux WorldSkills 2017 qui feront le voyage jusqu’à Abu Dhabi. Les douze finalistes suivants ont toutes leurs chances :


(d.g.) Pascal Schwab de Lotzwil (BE),  Valentin Epp d'Amsteg (UR), Cyrill Wälchli de Bülach (ZH), Riet Buffoni de Scuol (GR), Roman Giger de Richental (LU), Janik Leuenberger de Madiswil (BE), Marco Negreira de Menznau (LU), Dimitri Nicole de St. Martin (FR), Jérémie Richoz de Vauderens (FR), Raphael Tschümperlin de Ibach (SZ), Sylvain Vaucher d'Ecublens (FR) et Mike Zahner de Kirchberg (SG).

Pour connaître le déroulement du concours et les impressions des experts et des candidats, ne manquez pas de lire le n° 9 d’AUTOINSIDE, qui sera dans votre boîte aux lettres le 1er septembre prochain.

Photos


WorldSkills 2015 au Brésil: Grand succès pour Jean Trotti



Un succès même sans la médaille espérée : l'équipe accompagnant le mécatronicien d'automobiles et champion de Suisse Jean Trotti est rentrée des championnats du monde des métiers du Brésil avec la conviction que le programme de formation et de formation continue de l'Union professionnelle suisse de l'automobile (UPSA) était sur la bonne voie.


« Jean Trotti sur la 9e place et Fabian Britt, concourant pour la Principauté du Liechtenstein, sur la 13ème place ont fait un travail fantastique et auraient mérité de gagner une médaille » : même si la Suisse est passée à côté d'une médaille, Olivier Maeder, membre de la direction de l'UPSA et responsable du service Formation et formation continue, tire un bilan positif des WorldSkills 2015. En comparaison directe avec des représentants de 62 pays, on a constaté que l'UPSA était sur la bonne voie avec sa formation et sa formation continue résolument axées sur la qualité et la durabilité. Olivier Maeder poursuit : « Nos métiers demandent des qualifications de plus en plus poussées du fait des progrès rapides de la technologie. Nous prenons en permanence en compte cette situation en adaptant toujours la formation et la formation continue en conséquence. » Cela contribue en même temps à faire en sorte que les métiers de la branche automobile restent intéressants pour les jeunes désireux de faire bouger les choses dans leur vie dans la droite ligne de la devise « Les métiers de l’automobile ont de l’avenir ».

En parallèle au progrès technologique, le comportement de mobilité de la société change aussi les métiers de la branche automobile - le garagiste devient de plus en plus un véritable conseiller en mobilité et en écologie qui aide ses clients à optimiser leur mobilité et à protéger l'environnement tout en économisant de l'argent. Selon Olivier Maeder, cet aspect sera de plus en plus pris en compte dans la formation et la formation continue.

Au cours de ces dernières années, la branche automobile suisse a remporté beaucoup de succès lors des championnats internationaux des métiers : en 2011, Flavio Helfenstein a remporté le titre de champion du monde à Londres, en 2013, Lukas Hediger a raflé le bronze aux championnats du monde des métiers de Leipzig.


Jean Trotti gagne la Coupe des 5 Nations

L’artisanat suisse vaut de l’or, et c’est ce que Jean Trotti a prouvé à la Coupe des 5 Nations 2014 à Bolzano (Italie). Le champion des SwissSkills 2014 a aussi gagné la Coupe des 5 Nations des mécatroniciens d’automobiles qui s’est déroulée dans le Tyrol du Sud.

5_laendercup_930px.jpg

Jean Trotti représentera donc la Suisse aux WorldSkills l’année prochaine au Brésil. Janik Leuenberger et Michael Ulrich ont arrondi l’excellent bilan de l’équipe suisse en arrivant en 5e et 7e position.


SwissSkills 2014 – vers la victoire avec perfection et amour du détail

Les épreuves professionnelles se sont tenues cinq jours durant, du 17 au 21 septembre 2014, dans le cadre des SwissSkills à la foire BERNEXPO. C'était la première manifestation de ce type en Suisse. Jamais encore, des championnats ne s'étaient déroulés pour plusieurs métiers sur un même site – et encore moins des championnats de cette envergure. Les candidats étaient au coude à coude, y compris pour les métiers de l'automobile. Trente mécatroniciens d'automobiles se sont retrouvés à Berne pour tenter de remporter le trophée. A l'issue des épreuves éliminatoires, douze se sont affrontés pour décrocher le titre de champion de Suisse.

vorausscheidung-81_920px.jpg
Les douze finalistes en lice pour le titre du meilleur mécatronicien d'automobiles de Suisse.

Dimanche, 19 heures : Le nom du vainqueur est connu, après trois journées de travaux difficiles. Il s'appelle Jean Trotti et vient de Noréaz dans le canton de Fribourg. « Tous les finalistes se trouvaient dans les mêmes conditions, mais ce concours est une quête de perfection. Ce sont des détails qui ont fait la différence, et c'est pour eux que l'on s'affronte», a déclaré J. Trotti, dimanche, après les hommages aux vainqueurs.

Il était accompagné sur le podium par Janik Leuenberger de Madiswil qui a remporté la médaille d'argent et de Michael Ulrich de Muotatal avec la médaille de bronze. Les sympathiques vainqueurs des deux premières places participeront à la Coupe des 5 Nations qui se déroulera vraisemblablement en janvier au Tyrol du sud. C'est là que sera choisi celui qui représentera la Suisse à la WorldSkills Competition (championnat du monde des métiers) en août 2015 à Sao Paulo.

www.swissskillsbern2014.ch


Lukas Hediger 2013: un «spécialiste des utilitaires» obtient le bronze aux championnats du monde

lukashediger_welcome_kloten_920px.jpg

Lukas Hediger de Oberarth/SZ compte parmi les meilleurs au monde dans son domaine d'activité. Ce mécatronicien d'automobiles (spécialisation utilitaires) s'est hissé en troisième place lors des championnats du monde des métiers de 2013 (WorldSkills Competitions) à Leipzig. Sa performance prouve la qualité de la formation dans les entreprises de l'Union professionnelle suisse de l'automobile (UPSA).

Découvrez plus d'informations sur l'histoire à succès de Lukas Hediger dans «AUTOINSIDE»


WorldSkills Leipzig 2013 : nous étions présents sur place

 


L'association SwissSkills a fait une compilation fantastique des souvenirs des WorldSkills 2013 à Leipzig. On peut même écouter sur cette page une interview de Lukas Hediger.

Audio 1: le champion suisse Lukas Hediger avant les WorldSkills 2013


Audio 2: Lukas Hediger a remporté la médaille de bronze lors des championnats du monde des métiers de 2013

 

 

 


Flavio Helfenstein 2011: la branche automobile suisse est championne du monde

helfenstein_skills_gold_920px.jpg

L'année 2011 a été très spéciale pour la branche suisse de l'automobile. Lors des WorldSkills de Londres, le mécatronicien d'automobiles Flavio Helfenstein de Hildisrieden/LU a remporté le titre de champion du monde.


Son titre de champion de monde a ouvert à Flavio Helfenstein de nombreux contacts et possibilités et a fait de lui un porte-parole de la relève de sa branche. Avec Christa Rigozzi, il a entre autres animé la journée de la formation professionnelle 2014 à Bâle.

AUTOINSIDE 3/2014 [PDF]
 

 
vers le haut