Nouvelles directives PCI : Certains terminaux de paiement seront inutilisables dès 2018 !

12 juillet 2017 upsa-agvs.ch - En raison de consignes de sécurité plus strictes, il ne sera plus possible de payer par carte sur certains terminaux dès l’année prochaine. Voici quelques informations sur la norme PCI et un aperçu des terminaux concernés.
 
mbo. PCI (Payment Card Industry) comprend diverses normes de sécurité des données destinées à améliorer et à garantir la protection des données de cartes de paiement. Les principaux organismes de traitement de cartes que sont Visa, Mastercard, Amex, Discover et JCB soutiennent PCI. Pour des raisons de sécurité, ils imposent désormais aux acquéreurs (les établissements financiers qui traitent les paiements par carte, SIX Payment Services en Suisse par exemple) de décliner à partir du 1er janvier 2018 les transactions émanant de terminaux certifiés conformément à la norme PCI PTS 1.x. Un garagiste qui accepterait des paiements avec l’ancien appareil en 2018 pourrait se voir infliger d’éventuelles pénalités par les organismes de traitement de cartes et des demandes d’indemnités par les émetteurs de cartes en cas d’utilisation abusive de la carte.
 
Les terminaux de paiement suivants sont concernés : Verifone Artema Mobile, Paytec Optimum 42xx, Verifone SC 5000, Ingenico EFT930, Wordline Xentissimo, Verifone Artema Hybrid, Verifon VX510, Ingenico i5100, Wordline xenta.
 
Voici une liste des versions de PCI PTS et des dates butoirs de remplacement des appareils certifiés correspondants :
PCI PTS 1.x                             31.12.2017 (date définitive)
PCI PTS 2.x                             31.12.2020 (date définitive)
PCI PTS 3.x                             31.12.2023 (date provisoire)
PCI PTS 4.x                             31.12.2026 (date provisoire)
Les professionnels nécessitant un nouvel appareil devraient acheter ou louer un terminal de la dernière génération. Les appareils PCI PTS 4.x peuvent encore être utilisés pendant pratiquement dix années.


Ces appareils de la dernière génération peuvent être utilisés au minimum jusqu’à fin 2026.

Plus d’informations sur : www.six-future-payments.com
Trois questions à Marco ­Casagrande, MSc. Business ­Administration HES, Head ­Strategic ­Enabling Program chez Six ­Payment Services SA
 
« Acheter, c’est moins cher ; louer, c’est plus sûr. 
  

Combien de terminaux de paiement existe-t-il en Suisse et combien d’entre eux devront être remplacés d’ici la fin de l’année ?
La Suisse compte près de 150 000 terminaux en service. Un bon tiers relève de la certification PCI PTS 1. x et doit donc être remplacé.
 
Les terminaux de paiement peuvent être loués ou achetés. Que conseillez-vous ?
Chacune de ces deux approches présente des avantages et des inconvénients. En cas d’achat, il faut veiller soi-même au respect des normes de sécurité. C’est pourquoi la dépense unique de 1500 francs en moyenne s’avère globalement moins chère. Louer revient plus cher, environ 50 francs par mois, mais la redevance inclut notamment un contrat de services et toutes les mises à jour.
 
Quel appareil conseilleriez-vous à un garagiste ?
D’après ma propre expérience d’automobiliste, je sais que le garagiste n’utilise que rarement son terminal de paiement. Il envoie en règle générale une facture à ses clients. Pour une utilisation peu fréquente, nous proposons un tout nouvel appareil : le mPrime. Celui-ci peut être commandé dès à présent et sera livré à partir du mois de septembre. Son avantage ? Il accepte toutes les cartes couramment rencontrées sur le marché suisse (y compris la Postcard) pour seulement 249 francs. Contrairement à un appareil mobile de point de vente EFT normal, le mPrime n’envoie le reçu de caisse que par e-mail, il n’est pas équipé d’une imprimante de reçus, il ne s’utilise qu’avec un smartphone ou une tablette, et sa batterie doit être rechargée assez fréquemment. Les garagistes intéressés peuvent envoyer un message à lead.ch@six-payment-services.com

Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie