Se montrer aux manifestations


Transparence sur les bases de la physique : sur le stand, les élèves du secondaire ont produit de l’énergie pour des courses à vive allure sur le circuit Carrera.

3 mai metiersauto.ch – La rapidité, le numérique et la formation de qualité sont les clés de l’avenir : le dernier week-end d’avril, le vélo acrobatique a fait sensation à Thoune lors du Swatch Rocket Air. La manifestation qui réunissait les meilleurs bikers freestyle du monde était placée sous le signe de l’avenir. La branche automobile y avait aussi une place de choix : à l’entrée principale, la section UPSA Berne a fait une excellente publicité pour les métiers de l’automobile. Des métiers qui ont de l’avenir, comme l’ont expliqué les apprentis sur place aux futurs candidats à la formation. 
 
Des dizaines de milliers de jeunes Suisses et Suissesses sont sur le point de poser un jalon important dans leur vie : au cours de ces prochaines semaines, ils se décideront pour un apprentissage professionnel. Le secteur de l’automobile et ses multiples formations professionnelles initiales offrent d’excellentes opportunités de carrière. Mais encore faut-il les faire apprécier des jeunes. « Il faut donc que nous nous activions au sein des sections », affirme clairement Barbara Germann de la section Berne.
 
Se montrer dans la région
Cette approche, les Bernois l’ont mise en œuvre pour la troisième fois avec leur participation au Swatch Rocket Air, le show international de l’élite des riders mountain bike et slopestyle, qui s’est déroulé au cœur de Thoune.

« Nous voulons attirer l’attention des parents et des élèves dans leur démarche de recherche d’une profession à l’occasion d’une manifestation de loisirs, un évènement à la mode où notre profil professionnel peut séduire, en dehors des salons professionnels et séances d’information », poursuit B. Germann.

L’organisateur lui-même est favorable à cet engagement en faveur de la formation professionnelle, puisqu’il nous a attribué une place bien en vue pour notre stand : juste à l’entrée principale, les enseignes de l’UPSA et les sept apprentis présents accueillaient les visiteurs. B. Germann n’a pas caché sa satisfaction après l’intervention de trois jours : « Lors d’une telle manifestation, le public est tout trouvé. Pas besoin de se demander comment générer de la fréquentation .»

Être présent avec un concept
Toutefois, un emplacement de choix pour le stand ne suffit pas pour faire de la publicité efficacement en faveur de la formation professionnelle. « Il faut réfléchir en amont à la manière dont les visiteurs peuvent être amenés à s’impliquer dans le concept du stand et dont leurs blocages éventuels peuvent être dissipés », explique B. Germann. Ainsi, un quiz auto pour gagner un billet d’entrée ainsi qu’un concours sur le circuit Carrera attiraient le jeune public sur le stand.

Sur une autoroute miniature, les élèves devaient produire de l’électricité en pédalant, ce qui faisait à la fois référence aux bikers du Rocket Air et aux forces d’entraînement enseignées à l’école professionnelle. « Ces activités permettent aussi d’entrer en discussion avec des jeunes intéressés, de leur donner de la documentation et de leur expliquer comment s’informer sur les formations initiales de la branche automobile », précise B. Germann.
 

Le plus futé gagne l’entrée au Rocket Air : la section UPSA Berne attirait les écoliers sur son stand avec un quiz auto et les informait sur le test d’aptitudes, les manifestations et les opportunités de carrière dans la branche de l’automobile.

Donner un visage à la formation
Sept apprentis des garages régionaux ont également participé à la manifestation. « Car rien n’est plus authentique que la relève de notre branche. Les apprentis donnent un visage sympathique aux métiers de l’automobile », B. Germann a insisté sur l’importance de la présence personnelle aux manifestations pour se montrer et aller à la rencontre des visiteurs.

Cerise sur le gâteau : en participant au quiz, les visiteurs du stand s’inscrivaient à une newsletter les tenant informés des autres manifestations telles que la course de karting de Roggenwil de la mi-mai. « Cela donne l’opportunité d’obtenir les coordonnées des personnes intéressées par une place d’apprentissage. Il est important de leur fournir ensuite des informations pertinentes », souligne B. Germann. « Une fois ce but rempli, il faut supprimer les données », explique-t-elle (cf. article sur le règlement UE sur la protection des données, dans l'AUTOINSIDE 6/18).


Le visage de la relève : sur le stand de la section UPSA Oberland bernois, les apprentis Nadja Christen, Jasmin Jungi et Romano Ghidoni (de g. à d.) étaient présents le vendredi ...


...  ainsi que Marcel Müller, Pascal Kiener, Robin Hug et Nehemia Hasler le samedi. Une excellente publicité pour les métiers de l’automobile. (Photos : Arjeta Berisha, UPSA)
Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie