Grande marge de progression pour les systèmes d’assistance à la conduite

1 février 2019 agvs-upsa.ch – « C’est un enjeu crucial pour les garagistes », affirme Nadia Rambaldi, collaboratrice scientifique pour les comportements routiers au sein du Bureau de prévention des accidents (bpa).

tki. Les chiffres confirment ce besoin : une enquête menée auprès de 558 garagistes et concessionnaires révèle que plus de la moitié (307 réponses) des participants souhaitent obtenir des informations sur les systèmes d’assistance à la conduite. 50 % des personnes interrogées soulignent que trop peu de clients s’intéressent à ces systèmes.
 
« Nous avons demandé à nos membres de donner leur avis afin de soutenir le bpa dans sa démarche, qui consiste à évaluer si une campagne d’informations nationale sur l’assistance à la conduite est nécessaire, et sous quelle forme », explique Markus Peter, responsable des domaines Technique & Environnement au sein de l’UPSA. Il salue l’implication des garagistes : « Nous avons obtenu bien plus de réponses que d’habitude, ce qui prouve que le sujet passionne. » Le profil des participants à l’enquête est notamment intéressant : 46 % gèrent une concession d’une seule marque, 36 % représentent plusieurs marques, 18 % sont des garages indépendants.
 
Le régulateur de vitesse adaptable est très prisé
49,9 % des garagistes et des concessionnaires ont indiqué au bpa qu’ils abordaient systématiquement le thème de l’assistance à la conduite dans les entretiens avec la clientèle. 32 % le font souvent, et 13,3 % quelquefois. « Seulement 4,7 % c’est-à-dire 22 réponses, avouent ne jamais en parler », ajoute la responsable de l’étude.
 
Les clients des garages s’intéressent en premier lieu au régulateur de vitesse automatique (tempomat ou ACC) selon 18,5 % des réponses. À la deuxième place, on trouve les systèmes d’aide au stationnement, pour 16,7 %, suivis de près par les assistants de freinage d’urgence (16,4 %).
Viennent ensuite :
 

  • Assistant de changement de voie (13 %)
  • Assistant de tenue de route (11,7 %)
  • Reconnaissance de la signalisation routière (9,8 %)
  • Assistant de l’éclairage (9,8 %)
  • Avertisseur de fatigue (3,1 %)
  • Assistant de vision nocturne (1,5 %)

 
Besoin de formation dans les garages
La plupart des garagistes et des concessionnaires ont indiqué au bpa qu’ils s’impliquaient activement dans cet enjeu, en s’informant notamment auprès des constructeurs sur leurs systèmes d’assistance à la conduite. « Plus de 90 % des personnes interrogées ont indiqué être suffisamment informées sur ces systèmes », déclare Nadia Rambaldi. Autrement dit, le déficit d’informations se trouve du côté des automobilistes. 19 % des garagistes fournissent un travail explicatif à l’aide de brochures et de manuels d’utilisation, tandis que 42,9 % transmettent les informations uniquement oralement. Près de 76 % des garagistes et des concessionnaires tiennent à exposer dans leur showroom un véhicule équipé de nombreux systèmes d’assistance à la conduite.



Pour sensibiliser les automobilistes aux systèmes d’assistance à la conduite: Autre : 3,2 % ; il faudrait plus de temps pour l’entretien de vente :16,8 %; Les automobilistes devraient s’intéresser davantage à cette thématique 23,3 % : Il faudrait des cours de conduite sur ce thème : 21,1 % ; Il faudrait des possibilités de formations pour les garagistes et les concessionnaires : 17,6 %;  Il faudrait un service central indépendant sur le thème de l’assistance à la conduite : 18 % ; Les garagistes ont révélé que les automobilistes suisses doivent être mieux informés des opportunités fournies par les systèmes d’assistance à la conduite.

 Une campagne nationale pour les automobilistes et les garagistes
Sur la base de réponses reçues, le bpa prépare une campagne pour promouvoir la diffusion et l’utilisation des systèmes d’assistance à la conduite. « Ce sera bien entendu bénéfique aux garagistes », estime Markus Peter. « Au printemps, la campagne démarrera avec un site Internet dédié et diverses manifestations auprès du grand public. En 2020, nous éditerons une brochure sur les systèmes d’assistance les plus courants, destinée aux garages, aux écoles de conduite, aux services des automobiles », ajoute Nadia Rambaldi. Les automobilistes seront ainsi informés sur les assistants électroniques. Grâce à des supports imprimés, les garagistes disposeront de leur côté d’outils pour les entretiens avec la clientèle.
 
Les garagistes de l’UPSA en tant qu’experts
Divers événements sont prévus à partir de 2020 pour permettre aux automobilistes notamment aux séniors, de découvrir les avantages des systèmes d’assistance à la conduite. « L’objectif est d’informer le grand public sur les systèmes disponibles, leur fonctionnement et leurs atouts en matière de confort et de sécurité », résume Markus Peter, avant d’ajouter : « Il faut également faire comprendre que les garagistes sont à la disposition des clients pour conseiller, entretenir et réparer ces systèmes d’assistance ». L’UPSA soutient le bpa pour élaborer et diffuser d’autres mesures.

Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie