Le père de la Ford Mustang est décédé

8 juillet 2019 upsa-agvs.ch – L’ancien patron du constructeur automobile américain Chrysler, Lee Iacocca, s’est éteint à l’âge 94 ans des suites de la maladie de Parkinson à Bel Air, en Californie. 

cst. Lee Iacocca entre chez Ford en 1946 à 22 ans. Ce fils d’immigrés italiens, qui étudie la politique et la plasturgie à Princeton, progresse rapidement : il travaille d’abord brièvement dans le développement automobile, puis passe à la vente avant de commencer sa carrière de management chez Ford en 1960. M. Iacocca devient patron de l’entreprise dix ans plus tard. 

Le développement de la Mustang, le célèbre coupé sport, a lieu au cours de cette période. M. Iacocca participe de manière significative à sa fabrication jusqu’à ce que le véhicule soit prêt pour le marché. Le vendeur de la nation est aujourd’hui encore considéré comme le père de la Mustang, qui est l’une des voitures de sport les plus couronnées de succès du monde. Neuf millions de Mustang ont été vendues jusqu’en 2013. « Nous avions conçu une voiture qu’il n’a cessé d’améliorer par la suite », se souvient l’ancien designer Ford Gene Bordinat, cité par l’agence de presse Reuters.



Lee Iacocca a toutefois aussi connu des mésaventures. La Pinto, une voiture compacte légère, a été développée en même temps que la Mustang. Elle a néanmoins surtout fait parler d’elle à cause d’un défaut dans le réservoir. De nombreux accidents suivis d’incendies ont eu lieu, si bien que la conception de la Pinto a dû être entièrement révisée. 

Pendant les années 1970, M. Iacocca développe déjà des idées novatrices qui ne feront école que bien plus tard. L’introduction d’un système modulaire et d’un monospace compact en fait partie. Le système modulaire constitue actuellement un élément incontournable de la conception automobile moderne. Malgré de bons résultats, M. Iacocca est licencié du fait de divergences d’opinions à propos du système modulaire avec Henry Ford II, président de la Ford Motor Company de 1945 à 1960.

M. Iacocca investit ensuite l’étage de la direction de Chrysler et commence à rénover le groupe automobile vieillissant. Pendant les années qui suivent, il parvient à épargner à Chrysler une faillite imminente et à obtenir un crédit-relais record de la part du gouvernement américain. En guise de mesures de sauvetage, il introduit un plan d’économies et de réductions de salaires ainsi que le fameux système modulaire. Il dessine en outre le Voyager, un monospace compact, avec d’anciens collègues qu’il débauche chez Ford.

Cinq ans après la reprise du groupe AMC par Chrysler, absorbant ainsi la marque mondiale Jeep, Lee Iacocca prend sa retraite fin 1992 de son poste de CEO et président du comité directeur de Chrysler. 

« L’entreprise fait son deuil de Lee Iacocca. Il a joué un rôle historique, lui qui a permis à Chrysler de négocier la crise et qui a fait du groupe un véritable concurrent », déclare Fiat Chrysler.
Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Commentaires