Nouvelles immatriculations : Bilan semestriel positif

Grafique marché automobile derniers 12 mois (source obs/auto-schweiz / autosuisse).

4 juillet 2018 upsa-agvs.ch – Le marché automobile de la Suisse et de la principauté du Liechtenstein se retourne sur un premier semestre satisfaisant. Exactement 157 910 voitures de tourisme neuves ont été mises en circulation au cours des premiers six mois de 2018. Malgré un recul minime de 0,6 % ou de 1008 immatriculations, le bilan semestriel est positif. Car le marché est en bonne voie pour espérer une année 2018 complète aussi bonne que l'année précédente avec 314 000 immatriculations. Presque un véhicule neuf sur deux est un 4x4, et la croissance chez les propulsions alternatives se poursuit.

pd. En mois de juin, 31 476 voitures de tourisme neuves ont été mises en circulation. Cela correspond à une baisse de 447 unités ou de 1,4 % par rapport au même mois de l'année dernière. La part de véhicules à traction intégrale était de 47,6 % (+1,8 points de pourcentage), celle des propulsions alternatives de 6,5 % (+1,1 points). Les motorisations hybrides avec moteur à essence (1378, +20,7 %) et les voitures de tourisme purement électriques (567, +17,4 %) notamment ont progressé par rapport à l'année précédente. 

Au total, 2052 voitures neuves avec système d'entraînement alternatif ont été immatriculées pour la première fois en juin (+19,6 %). Pendant les six premiers mois de 2018, 157 910 nouvelles immatriculations ont été enregistrées, ce qui représente un léger recul de 1008 véhicules ou de 0,6 %. La part des 4x4 était de 48,4 %, par rapport à 46,3 % au premier semestre 2017. C'est sans doute la saison d'automne/d'hiver au quatrième trimestre qui décidera si la barre magique des 50 % sera franchie pour l'ensemble de l'année. Un but qui n'est pourtant pas souhaitable au vu du bilan de CO2. Le succès de la traction intégrale témoigne toutefois du fait que les acheteurs suisses apprécient toujours les équipements de sécurité et de confort. A l'instar des 4x4, les propulsions alternatives ont connu une progression. 9886 véhicules à motorisation alternative ont été immatriculés (+25,7 %) et leur part de marché après six mois est de 6,3 % (2017 : 4,9 %).

Le porte-parole d'auto-suisse, Christoph Wolnik, commente les chiffres dans les termes suivants : « Le secteur automobile suisse se retourne sur un premier semestre solide. Le niveau de l'an dernier a presque été maintenu, ce qui consistait dès le début l'objectif pour 2018. L'accroissement chez les propulsions alternatives est certes réjouissant, mais le niveau reste évidemment encore bas. » Cela devrait changer avec le développement de l'offre, l'abaissement des prix, l'augmentation de l'autonomie et l'aménagement de l'infrastructure de recharge en électricité et en carburants de substitution, poursuit Wolnik.

« Il est toutefois indispensable que tout le monde unisse leurs forces. Comme nous l'avons clairement exposé lors de l'annonce de notre objectif  <10/20>, nous ne pouvons pas réaliser les objectifs de CO2 fixés par les politiques tout seuls », souligne Christoph Wolnik. Avec « 10/20 », auto-suisse veut atteindre en 2020 une part de marché de dix pourcents rien qu'avec les voitures électriques et les hybrides plug-in.

D'autres systèmes d'entraînement alternatifs tels que les moteurs à gaz, à hydrogène ou hybrides devront également apporter une contribution importante à la réduction des émissions de CO2 émis par le parc de véhicules en Suisse et dans la principauté du Liechtenstein.

Les chiffres en détail répertoriés par marques sont disponibles sous www.auto.swiss.
Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie