Renault répare les batteries en Suisse

Le 20 novembre 2020 upsa-agvs.ch – Pour économiser du temps et préserver les ressources, Renault Suisse a ouvert au début de l’année un centre de réparation de batteries de véhicules électriques. En 2020, 60 batteries ont ainsi été réparées par Galliker Transport AG à Nebikon.
 
akku-rep-artikel_1.jpgUn employé de Galliker Transport AG à Nebikon LU réparant une batterie. Source : Renault

jas. La Renault Zoe 100 % électrique est la voiture électrique la plus vendue en Europe, elle est également la préférée des Suisses. Au cours des 10 premiers mois de 2020, le modèle 5 portes s’est vendu à 2077 exemplaires, soit 75 % de plus qu’à la même période l’année précédente, malgré la pandémie. Le constructeur français est jusqu’à présent le seul à gérer un centre de réparation de batteries en Suisse. «Nous évitons ainsi de longs transports vers l’étranger, et disposons désormais sur place des compétences requises», confie Marc Utzinger de Renault Suisse.
 
La société Galliker Transport AG, établie à Nebikon (LU), partenaire de réparation et de transport, a construit un atelier de réparation des batteries spécifique et a déjà remis en état 60 batteries cette année. Renault garantit aux conducteurs de Zoe une capacité de batterie de 70 % sur 8 ans ou pour 160 000 km. En cas de problème de capacité ou si le tableau de bord indique une erreur, les automobilistes peuvent s’adresser à 16 experts Z.E ou à 159 partenaires Z.E. Les spécialistes examineront l’erreur. Si une seule pièce est défectueuse, la voiture est acheminée en Suisse centrale. Car il suffit généralement de changer les cellules défectueuses ou au fonctionnement amoindri, ou les modules de batteries, pour remettre sur pied le bolide électrique. Le centre de réparations de Nebikon s’occupe en outre du remplacement des fusibles, des relais et des joints, et vérifie les points de liaison des batteries. Il peut également changer les appareils de commande du gestionnaire de batterie.
 
La batterie accomplit son premier cycle de vie entre 10 et 15 ans à bord d’une voiture. Dans une deuxième phase, la batterie peut être utilisée pour des projets de stockage fixes, ou recyclée. La totalité des batteries retourne chez le fabricant; aujourd’hui 50 % des matériaux sont recyclés. Le constructeur français veut faire grimper ce taux à 90 % à l’avenir. Renault Suisse collabore pour cela avec Batrec Industrie AG en Suisse, et Veolia en France.

akku-rep-artikel_3.jpg
La zone spécialement séparée et sécurisée pour les réparations électriques. Source : Renault

 
Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Commentaires