CC Mobil : « L’élargissement permet de continuer à croître sainement »

20 août 2018 upsa-agvs.ch – L’Astag et l’USIC doivent faire partie de l’organe responsable de la CC Mobil 33. Heinz Oertle, le président, et Nicolas Leuba, le vice-président, décryptent le contexte.


 
sco. M. Oertle, M. Leuba, l’organe ­responsable de la CCMobil se compose de l’UPSA et de 2roues Suisse depuis 1947. L’Astag et l’USIC devraient désormais aussi s’y intégrer. ­Pourquoi souhaitez-vous cet élargissement?
Heinz Oertle: De nombreux membres de l’Astag et de l’USIC en ont exprimé le besoin. La CC Mobil souhaite y répondre sous un seul et même toit.
 
L’intégration des deux associations a été approuvée à l’assemblée des délégués de l’UPSA du 13 juin. Que va-t-il se passer maintenant?
Nicolas Leuba: L’Astag et l’USIC doivent maintenant décider séparément de participer à la CC Mobil. Cette décision doit ensuite être actée publiquement. L’UPSA et 2roues Suisse, les associations responsables jusqu’à présent, devront alors approuvé la participation des deux nouvelles associations responsables, ce qui devra également être acté publiquement. Enfin, la CC Mobil devra elle aussi prendre cette décision et l’acter publiquement. La demande d’adhésion sera déposée auprès de l’Office fédéral des assurances sociales pour clôturer la procédure.
 
En quoi la période actuelle se prête-t-elle particulièrement à un élargissement de l’organe responsable de la CCMobil?
Heinz Oertle: Les partenariats entre les différentes associations sont arrivés à maturité sur des années. De telles choses prennent du temps.

Lors de l’assemblée des délégués de l’UPSA, le président de l’USIC, Felix Wyss, a pris la parole pour confirmer le désir de ses membres d’intégrer les carrossiers à la CCMobil. L’intégration n’est-elle plus qu’une formalité?
Heinz Oertle: En principe oui, car les membres souhaitent cette adhésion.
 
Qu’apporte l’élargissement de l’organe responsable
de la CC
Mobil aux différents membres de l’UPSA?
Nicolas Leuba: Les membres de l’UPSA profitent d’ores et déjà des prestations intéressantes de la CC Mobil. En tant que caisse de compensation interne à l’association, elle n’a d’obligations que vis-à-vis des membres et ne doit se plier à aucune influence externe.

Heinz Oertle : L’élargissement de l’organe responsable permet à la CC Mobil de continuer à croître sainement et de continuer à étoffer son offre de prestations. Je pense par exemple au décompte des allocations familiales à l’échelle de tout le pays.
 
L’augmentation du nombre d’assurés aura-t-elle un impact sur les cotisations?
Nicolas Leuba : Elle n’aura aucun impact sur les cotisations légales du premier pilier, mais elle en aura un sur les frais administratifs. Avec l’organisation actuelle, la CC pourrait servir bien plus de membres sans augmenter les coûts dans la même mesure.

Heinz Oertle: Les frais administratifs pourront ainsi être maintenus à long terme à leur bas niveau actuel, voire baisser.
 
Cette évolution est-elle définitive ou y a-t-il d’autres candidats à l’intégration à la CCMobil ou à la CP MOBIL
Heinz Oertle : Cette évolution est définitive avec l’adhésion de
l’Astag et de l’USIC. Nous ne savons bien évidemment pas quels changements affecteront nos associations à long terme.
 
Du point de vue des associations et de leurs membres, quels sont les principaux avantages d’une adhésion à la CP MOBIL/CCMobil?
Nicolas Leuba : La CC Mobil et la CP MOBIL sont les caisses internes des associations responsables. Elles appartiennent donc pour ainsi dire aux membres. C’est pourquoi elles ne sont soumises à personne d’autre et peuvent consacrer tout leur temps à défendre les intérêts des membres des associations.
Heinz Oertle: Le comité de la CC Mobil est exclusivement formé par nos membres, tout comme le comité de la CP MOBIL du côté des employeurs. C’est un grand avantage par rapport aux caisses cantonales ou interassociatives, comme en témoignent l’offre de prestations et les frais administratifs modestes.
 
Comment jugez-vous les évolutions et les perspectives à moyen terme de vos domaines d’activité?
Nicolas Leuba : Les choses ne deviennent pas plus simples, surtout pour le 2e pilier. Nous sommes toutefois optimistes quant à l’avenir, car la CC et la CP ont des atouts. Quelles que soient les évolutions et les décisions du peuple à court et à moyen terme, ni le premier ni le deuxième pilier ne seront abolis à long terme !   
 
Heinz Oertle est président de la CC Mobil. Il est vice-président de la section Suisse du Nord-Ouest de 2roues Suisse et membre du conseil de la fondation de prévoyance Proparis.
 
Nicolas Leuba est vice-président de la CC Mobil. Il est membre du comité central de l’UPSA, il préside la section vaudoise de l’UPSA et est membre du conseil de la fondation de prévoyance Proparis

Plus d'informations sur : www.akmobil.ch
Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie